mardi 28 mars 2017

Guy Lebleu... la suite

 Les Pirates de la nuit


Après "allo DMA!", la collection Jean-Michel Charlier présente, devrait se poursuivre dès le mois d’avril avec la parution d’un épisode de la série « Guy Lebleu », mise en images par Raymond Poïvet et inédit jusque-là en album.

Il s’agit de la reprise des cinquante-six pages en quadrichromie parues dans Pilote entre le n° 259 du 8 octobre 1964 et le n° 286 du 15 avril 1965 : les huit planches qui étaient alors en en noir et blanc (légèrement grisées) ou en bichromie (noir et rouge) seront recolorisées à partir des couleurs de l’hebdomadaire. En octobre/novembre, devrait également paraître le dernier épisode de cette série paru dans Pilote (en 1966 et 1967) et dernier à être inédit en album : « 15 Milliards de diamants ».

Des publications à suivre  !
(et si vous ne les avez pas encore, vous pouvez déjà vous procurer les épisodes d'Allo DMA !)





vendredi 27 janvier 2017

Hors serie Beaux Arts

Le secret des chefs-d’œuvre de la BD de science-fiction


Un nouvel hors-série du magazine Beaux Arts est consacré à la bande dessinée de science-fiction.
Il nous révèle les secrets du succès !

Vous y trouverez bien entendu une large référence aux Pionniers de l'Espérance et si vous rêvez d’acquérir le récit complet Allô ! Nous avons retrouvé M.I.X. 315, précipitez vous, il y est reproduit intégralement !




Beaux arts magazine

lundi 2 janvier 2017

Bonne année 2017

Les 100 plus belles planches



Un beau livre sur la bande dessinée est sorti pour la période de fêtes. Vincent Bernière a choisi 100 planches parmi les plus belles à son goût. Il les présente, les analyse, en précise les références artistiques. Parmi ces références, on trouve bien entendu Raymond Poïvet.
Il signale ainsi le lien entre les planches de "Allô ! Nous avons retrouvé M.I.X. 315 ! Il est vivant" (1971) et les dessins de Moebius dans Arzach (1975)


Voir l'article du
25 septembre 2013

Les 100 plus belles planches de la bande dessinée, Vincent Bernière, avec une postface de Benoît Peeters. 216 pages, 34.50 euros chez Beaux Arts éditions.