mercredi 3 septembre 2014

Les dessins au lavis

Parmi les nombreuses techniques de dessin pratiquées par Raymond Poïvet, arrêtons nous sur le lavis.

Il s'agit d'une technique picturale consistant à utiliser l'encre de Chine plus ou moins diluée afin d'obtenir différentes intensités de couleur. Les lavis  sont généralement exécutés à l'aide d'un pinceau à lavis, mais parfois également au doigt et à l'ongle ou avec divers outils.La difficulté principale du lavis, comme pour l'aquarelle, réside dans le fait qu'elle n'autorise pas de retour en arrière, une autre difficulté plus spécifique au lavis réside dans le fait que son utilisation doit être aussi minutieuse que grossière.

Les dessins de Raymond Poïvet au lavis sont très réalistes et restitue de façon fascinante l'univers des récits : costumes, uniformes, décors, voitures...

Par exemple, au milieu des années 50, l’éditeur Cino Del Duca (Nous Deux, Radar, Télé Poche…) commande de nombreux récits historiques (d'après A. Dumas : La reine Margot, Joseph Balsamo...) que Raymond Poïvet réalise au lavis afin d’obtenir un rendu proche de la photo en noir et blanc.
Il illustrera également de nombreux articles et nouvelles pour la presse féminine, ainsi que des couvertures pour des magazines.
Raymond Poïvet a même été l’un des rares praticiens français du roman dessiné, forme de narration en images qui requérait une virtuosité sans faille et qui fut détrônée par le roman-photo.









Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire