lundi 14 octobre 2013

L'atelier 63

Ils ont travaillé à l'Atelier  63 !


À la Libération, Raymond Poïvet ouvre avec Derambure et Josse le premier atelier français de Bandes Dessinées au 10 rue des Pyramides, 6° étage, porte 63. Il s’appelle alors le Studio Trèfle mais il sera davantage connu sous l’appellation "Atelier 63".
C’est grâce au succès de “Colonel X” que Marijac a pu faire attribuer à Raymond Poïvet ce local sous les combles. Pendant l’occupation il avait été le siège du Parti populaire français du collaborateur Jacques Doriot. À la Libération, l’immeuble a été récupéré par un organisme de presse issu de la Résistance, on y trouvait également les bureaux de la commission de la carte des journalistes.

En 1947, Robert Gigi et Christian Gaty s’y installent. Ils seront rejoints par de nombreux et illustres auteurs.

A. Di Marco, JP Dionnet, P. Druillet, Fmurr, J.C. Forest, R. Goscinny,  Mandrika, A. Uderzo,...

La liste suivante a été élaborée sous l’égide de Roland Garel dans le cadre de l’hommage rendu à Raymond Poïvet en 1992 au festival de Montgeron (Essone):



A l'atelier 63 on pouvait trouver la fameuse chambre claire...




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire